Open

HPGRB : Acquisition des matériels de pointe et modernisation des infrastructures, un pari réussi.

L’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu se modernise et cela par la construction de nouvelles bâtisses  qui viennent donner une fois de l’espoir aux usagers.

 L’équipe de Direction avec l’appui de l’archevêché de Bukavu ainsi que certains partenaires dévoués à l’œuvre ne jurent que de faire de cet hôpital un grand complexe médico-sanitaire de la région. Le nouveau bâtiment de Pédiatrie générale et du service d’Imagerie par résonance magnétique voient le jour et sont inaugurés en date du 25 février 2022.

Dans son discours de circonstance le Médecin Directeur, Dr Guy Mulinganya se félicite d’avoir réalisé un grand nombre  de ses objectifs: Moderniser l’hôpital, offrir à la population les soins de qualité en dotant la province d’une structure moderne du niveau tertiaire, telle est la mission assignée à cette équipe. Dr Guy Mulinganya appelle la population à s’approprier ces installations et en faire bon usage.

‘’ C’est avec plus grand plaisir que je me tiens devant vous, pour l’inauguration du bâtiment de la Pédiatrie Générale et du service d’Imagerie par Résonance Magnétique à l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu que nous attendions depuis si longtemps. Ceci est réalisé juste pour répondre au vœu de la population qui, en dépit de sa condition économique extrêmement difficile est obligée d’aller chercher les soins appropriés à l’étranger. ’’ a fait savoir Dr Guy Mulinganya Médecin Directeur de l’HPGRB.

Doter la province d’une infrastructure moderne fortement équipée et d’un personnel qualifié afin d’aider la population à accéder aux soins de qualité est la mission s’assignée par l’archidiocèse de Bukavu au travers son chancelier Mgr l’Archevêque François-Xavier Maroy Rusengo. Ce dernier n’a cessé de remuer ciel et terre pour voir dans quelle mesure cet hôpital peut être placé parmi les premières structures sanitaire en Afrique.  C’est grâce à cet homme de Dieu qui est son PCA que l’hôpital enregistre un grand nombre de spécialistes fournis par l’Université Catholique de Bukavu UCB.

Diriger c’est prévoir, à la tête, l’HPGRB est dirigé par une équipe jeune, forte et ambitieuse.  Animée par la  fougue de faire l’excellence. Cette dernière, a su placer la barre très haut et définir des mécanismes capables de fidéliser les clients en leur offrant les soins de qualité en province.

Yes we can

Soucieux de voir les conditions dans lesquelles les enfants du Kivu et ceux de la région en général, bénéficient des soins étroits, des conditions hygiéniques non optimales et surtout pendant les années marquées par l’apparition de la pandémie à Covid-19, la Direction de l’HPGRB sous la houlette de son président du conseil d’administration S.E. François-Xavier Maroy Rusengo appuie sur l’accélérateur pour changer la donne.

Le transfert des compétences ayant précédé celui de nouvelles technologies, l’HPGRB, a mis les bouchées doubles pour acquérir un appareil de résonance magnétique indispensable dans le diagnostic des différentes pathologies  qui est un outil de pointe dans les investigations médicales. Pour servir efficacement ses patients clients, car à l’HPGRB le patient est un client, or le client est un roi,  cette structure s’est fortement équipée du matériel de pointe et parvient à atteindre un niveau qui n’est plus à démontrer grâce aux efforts et engagement de son Excellence Mgr l’Archevêque de Bukavu François-Xavier Maroy Rusengo, le PCA.

L’HPGRB une structure émergente grâce à son personnel dévoué

C’est par l’implication tout azimut d’un personnel engagé et dévoué à l’œuvre que l’HPGRB rayonne dans la ville et fait la fierté de la province. Engagé résolument, tout le monde se réveille le matin pour aller donner le meilleur de lui-même. Une philosophie qui concourt à la réussite que la direction a su imprimer avec l’encre indélébile dans le cœur de son personnel. L’hôpital se modernise, les choses changent et cette structure médico-sanitaire prend de l’envol grâce à tous ces agents qui ont su dépasser leurs égoïsmes pour poser le jalon de la rénovation. Pour d’autres c’est de leurs investissements collectifs qu’ils ont su placer pour contribuer à l’avancement de l’œuvre.

‘’L’inauguration de ces deux grands ouvrages serait une utopie sans vos efforts collectifs que vous ne cessez de ménager pour que ce patrimoine public redore son blason. Vous avez cru et vous nous avez témoigné votre confiance. A vous nos partenaires, la réalisation de ce jour serai absente si vous ne nous avez pas donné votre confiance. C’est ici l’occasion de remercier les amis belges particulièrement le Prof André Vincent, le Prof René FIASSE, »  a-t-il prouvé sa gratitude

Dr Guy Mulignanya fait une mention particulière au professeur Battisti et sa femme Loretta ainsi que toute sa famille  pour avoir contribué substantiellement à l’équipement  du nouveau bâtiment de pédiatrie générale.

Les vœux du peuple exaucés

Plus question d’aller suivre les soins à l’étranger. Les patients qui devraient se rendre à l’extérieur pour chercher de soin de qualités et surtout faire des examens d’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) peuvent désormais se frotter les mains car la solution est trouvée.

‘’Nous avons été interpelé par la situation de nos frères et sœurs qui devraient se rendre dans les pays voisins pour réaliser un examen d’IRM malgré leur fragilité et le coût que tout cela implique. Grâce à vous nous sommes heureux de voir que désormais nos enfants seront pris en charge dans des bâtiments adaptés et avec un personnel qualifié. A part les CT-Scan, échographie et radio conventionnelle, nous pouvons maintenant réaliser l’IRM à l’HPGRB,’’

Satisfaits du progrès, les habitants de Bukavu promettent de faire la promotion de leur hôpital et de ne plus partir chercher des soins à ailleurs. Marie-Jeanne Mwinja pense que la population devrait comprendre que la province a ses propres spécialistes avec tout le nécessaire et la population devrait s’en servir.

’Ce sont nos enfants que nous avons-nous-mêmes envoyé à l’école, aujourd’hui ils sont spécialistes et la province peut maintenant respirer. Que le gouvernement s’investisse en donnant des subsides pour que les soins soient accessibles à tous,’’ recommande Marie-Jeanne Mwinja.

A l’HPGRB le patient est un client, or le client est un roi, donc le patient est un roi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*